L’entreprise orléanaise Ace International Foods mise sur le crowdfunding pour se développer

 Ces pétales de légumes du Chili seront vendus à la mi-mai. - correspondant

Ces pétales de légumes du Chili seront vendus à la mi-mai.

Ace International Foods commercialise des aliments exotiques prêts à l’emploi. Pour gagner l’Europe, l’entreprise de Saint-Lyé cherche des financements sur http://www.particeep.com.

Corinne Ajinça a choisi une méthode bien dans l’air du temps pour développer son entreprise, Ace International Foods, à l’export. Elle invite tout un chacun à investir de 500 à 1.000 € sur Particeep, une plateforme de « crowdfunding » (financement communautaire) : « On peut ainsi espérer doubler, voire tripler sa mise de départ dans les six années à venir », dit-elle.

Corinne Ajinça a déjà en partie atteint son objectif de lever 180.000 € (ce qui lui permet encore de rester majoritaire), grâce aux 100.000 € que doivent investir des « business angels ». Donc toute promesse en ligne, d’ici juin, devrait être utilisée. Près de 5.000 euros ont déjà été promis.

Des surgelés

Cela aidera la jeune entreprise à prospecter le marché de la grande distribution en Belgique, en Suisse et dans les pays scandinaves. En France, elle est présente dans les Intermarché et négocie avec d’autres enseignes. Elle travaille aussi avec des professionnels de la restauration collective ou non. « J’ai une cinquantaine de clients. »

Dans un second temps, si tout va bien, elle visera de plus grands pays, l’Allemagne, la Grande-Bretagne… Elle s’est donnée pour premier objectif un chiffre d’affaires de 500.000 € cette année, contre 150.000 € en 2013, puis d’un million fin 2015. Et, à terme, de 5 millions d’euros.

Ace International Foods, créé en 2010 à Saint-Lyé-la-Forêt, près d’Orléans, commercialise des fruits et légumes exotiques prêts à l’emploi. « Mais nous ne sommes pas un simple exportateur. Je vais sur place choisir les produits. Puis nous les “acculturons”. »

Ses « croustilles de manioc », ses c’urs de bananes plantains, ses brindilles au piment chipotle ou son écrasée de patate douce, sont ainsi vendus en surgelé, sous la marque « Pure & Simple », prêt à l’emploi, micro-ondable, ou utilisables pour des recettes fournies dans la boîte. Le tout est donc mis à la portée du consommateur européen : « Ce sont des produits qui n’existent pas ailleurs. »

« Pure & Simple, une marque amie »

Corinne Ajinça met en avant la valeur nutritionnelle de ses produits, visant une clientèle a priori féminine, ouverte d’esprit, connectée, sensible à la diététique. « Je veux faire de Pure & Simple une marque amie, naturelle, bonne pour la santé, éthique. »

Les recettes, sans conservateurs, sont conçues à Saint-Lyé mais réalisées dans le pays d’origine. À savoir le Honduras pour les surgelés. Et bientôt le Chili.

 Internet. www.by-ace.com

Carole Tribout

Source : http://www.larep.fr/france-monde/actualites/economie-politique/eco-finances/2014/04/25/l-entreprise-orleanaise-ace-international-foods-mise-sur-le-crowdfunding-pour-se-developper_1981177.html

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s